BIC/BNC : les conditions pour déduire ses frais de repas

Frais de repas

Un travailleur indépendant soumis à l’impôt sur le revenu (BIC ou BNC), peut déduire ses frais supplémentaires de repas de son résultat à certaines conditions.

On entend par « supplémentaire » la partie dépassant le montant d’un repas pris à domicile. Le montant est évalué forfaitairement par l’administration fiscale à 4,70 € pour les exercices clos en 2016.


Pour être déductibles les dépenses doivent être :

  • nécessitées par l’exercice de la profession (déplacement professionnel chez un client, repas d’affaires, ou exceptionnellement en l’absence de possibilités de restauration à moindre coût à proximité du lieu d’exercice de l’activité)
  • non dictées par des convenances personnelles (les frais du conjoint sont exclue),
  • justifiées par la distance entre le lieu d’exercice et le domicile,
  • effectivement engagées ( pièces justificatives),
  • d’un montant maximum de 18,30 € par repas. Le montant déduit ne peut donc pas excéder 13,60 € (18,30 € – 4,70 €).

 

Références