Comptabiliser en charge ou en immobilisation ?

Immobilisation bureau Immobilisation informatique Immobilisation véhicule

Les charges et les immobilisations n’ont pas le même traitement comptable et une mauvaise appréciation à ce niveau n’est pas sans conséquence sur le plan fiscal (impact sur votre résultat net).

Comment les distinguer ?

1. Principe comptable pour identifier une immobilisation

Un bien corporel ou non corporel, non consommable, qui est censé être encore utilisé au-delà de l’exercice en cours est considéré comme une immobilisation et ne rentre pas dans les charges.
A l’inverse on considère un bien dont la durée de vie est inférieure à l’exercice en cours comme une charge.
Une immobilisation fait ainsi l’objet d’un amortissement étalé dans le temps. A l’inverse une charge est intégralement déductible l’année de sa réalisation.

2. Seuil fiscal de 500 €

Par mesure de simplification, l’administration fiscale autorise les entreprises à passer en charges certains biens (outillages et petits matériels) dont la valeur unitaire hors taxes ne dépasse pas 500 €.
Ce seuil ne constitue qu’une tolérance fiscale et ne peut pas déterminer à lui seul, d’un point de vue économique, si le bien constitue une charge ou une immobilisation.